Au cinéma le 22 novembre

Ayant eu l’occasion de visionner deux films prochainement au cinéma et jugeant que tous deux méritent un intérêt certain, je partage avec vous mes impressions quant à ces réalisations cinématographiques.

Battle of The Sexes, un combat pour l’égalité

Après Little Miss Sunshine, Valérie Faris et Jonathan Gravis reviennent avec une comédie dramatique basée sur des faits réels. Le duo très attendu formé par Emma Stone et Steve Carell est un succès tant il se délecte d’un humour savoureux et d’une émotion marquante. Les répliques, la mise en scène, le jeu d’acteur, la réalisation, la qualité de reconstitution et même la bande originale font de ce film un chef-d’œuvre. Loin de la vision souvent excessive accolée au mouvement féministe, Battle of the Sexes fait l’éloge d’un combat pour l’égalité dans le monde du sport des années 70. L’implicite suit le film et met en avant les limites sociétales interférant dans la construction personnelle. Cette réalisation ne fait pas que répéter les faits, car il souligne l’aspect sensoriel de l’histoire : la caméra n’hésite pas à se rapprocher au maximum de ses personnages pour exprimer leurs ressentis et leurs enjeux. Au-delà de son aspect touchant, ce film met en lumière diverses thématiques de société telles que le machisme et la discrimination. Battle of the Sexes c’est le combat pour être et aimer qui l’on veut.

 

https://www.youtube.com/watch?v=kGSUTNscO6A

 

Thelma, drame intimiste et fantastique

 

Une belle réalisation cinématographique, dans laquelle Joachim Trier multiplie les idées de mise en scène et oscille entre le drame et le fantastique. La jeune actrice EILI se révèle dans ce film et institue un récit d’une grande richesse psychologique. Il raconte un parcours initiatique troublant, voire dérangeant, dans lequel le trouble psychologique et l’ambiance étouffante sont présents dès les premières scènes. Le poids de la religion et l’oppression des parents sur Thelma guident ce film anguleux, refusant la monotonie. Malgré le basculement fréquent entre réalisme et fantastique, cette œuvre renvoie à une certaine universalité : l’émancipation et la quête de soi sont tant d’étapes par lesquelles nous passons tous. Thelma est un film qui s’inscrit sous le signe de la résonance, nous habitant même après la projection.

 

https://www.youtube.com/watch?v=25s3dkPfw2Y

Laisser un commentaire