Championnats du Monde de Judo à Marrakech : De bons espoirs pour l’avenir du judo français et une médaille d’or.

C’est devant près de 1,4 million de téléspectateurs sur la chaine L’Équipe que Teddy Riner a remis son titre de champion du monde en jeu pour la catégorie « Toutes catégories ». Du haut de ses 2 mètres 04, le français était l’homme à abattre de ce samedi 11 novembre à Marrakech. C’est contre le belge Toma Nikiforov que Teddy va remporter « la decima », et sa 144ème victoire consécutive.

 

La « decima » pour Teddy Riner (Crédit : Fadel Senna/AFP)

Le champion français a beau paraitre imbattable, ses 28 ans commencent à le faire réfléchir sur la suite de sa carrière. En effet, de jeunes judokas talentueux commencent à montrer l’étendue de leur talent. Il compte quand même participer aux Jeux olympiques de 2024 si son corps le lui permet, car après autant de temps sur la scène internationale, ses articulations faiblissent. Dans une interview menée par Le Monde, Teddy Riner déclare : « Les jeunes ont sept ans pour se préparer. Moi, sept ans à tenir ». En attendant, il tentera de gagner son 3ème titre olympique consécutif aux JO 2020 à Tokyo après Londres en 2012 et RIO en 2016. Il porte beaucoup d’espoir dans les Jeux de Paris 2024 et envisage de se préserver pour fournir, peut-être, la dernière performance de sa carrière internationale.

Pour le reste de la délégation française, son homologue féminine Romane Dicko, âgée de 18 ans, s’est battue pour la médaille de bronze grâce à une belle victoire en finale de repêchage.  C’est contre la talentueuse cubaine Ortiz que Romane échoue. La japonaise Sarah Asahina remporte la médaille d’or face à la bosnienne Larissa Ceric. Présentée comme la Teddy Riner au féminin, Romane Dicko a remporté son premier titre mondial à 18 ans. C’est donc une belle promesse pour l’avenir du Judo féminin. Cyrille Maret est tombé en quart de finale tandis que Fatoumata M’Bairo n’a pas réussi à faire comme Dicko et revenir dans la course à la médaille en repêchage.

 

Romane Dicko, étoile montante du judo français (Crédit : IJF)

Ces championnats du monde sont quand même encourageants pour l’avenir du judo français, et on espère voir les sportifs français revenir plus en forme que jamais lors des prochaines compétitions internationales.

 

Bertille Gautier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*