Le destin de l’Equipe de France bientôt fixé.

Les pays qualifiés pour le Mondial désormais connus, il ne reste plus qu’à connaître les groupes. Le tirage au sort a lieu vendredi à Moscou.

Véritable événement de l’année 2018, la Coupe du Monde de football en Russie approche à grands pas. Si les 32 équipes qualifiées sont déjà connues, il reste néanmoins à les répartir en 8 groupes de 4. Le tirage au sort s’effectuera vendredi à Moscou.

http://fr.uefa.com

Les pays qualifiés sont d’ores et déjà répartis en 4 chapeaux. Cette répartition est réalisée en fonction du classement FIFA. Les 7 mieux classés (+ le pays organisateur) sont dans le chapeau 1, les 7 suivants dans le chapeau 2, et ainsi de suite. Les groupes sont faits avec un pays tiré au sort dans chaque chapeau. Exceptées les équipes européennes, deux nations issues d’une même fédération ne peuvent se retrouver dans un même groupe (ex : le Brésil et la Colombie ne peuvent figurer dans le même groupe mais la France et la Suède, si).

La France, 7ème au classement FIFA au moment de la répartition par chapeaux, s’est assurée de figurer au sein du chapeau 1. Un élément important puisqu’il est censé lui retirer de son parcours en phase de groupes, des pays tels que le Brésil, l’Allemagne ou la Belgique. Cependant, des nations étant positionnées dans le chapeau 2 font figure d’épouvantails, c’est le cas de l’Espagne, de l’Angleterre ou de la Colombie.


Chapeau 1 : Russie, Allemagne, Brésil, Portugal, Argentine, Pologne, Belgique, France.

Chapeau 2 : Espagne, Angleterre, Colombie, Suisse, Pérou, Uruguay, Croatie, Mexique.

Chapeau 3 : Costa-Rica, Tunisie, Suède, Iran, Danemark, Sénégal, Islande, Egypte.

Chapeau 4 : Japon, Australie, Arabie Saoudite, Maroc, Corée du Sud, Serbie, Panama, Nigéria.


A partir de là, on peut imaginer les tirages les plus et les moins avantageux pour les Bleus. Par le passé, la France a souvent hérité d’un tirage favorable en Coupe du Monde. Pour autant, elle ne s’en est pas toujours bien sortie face à de ”petites” équipes (en témoignent les éditions 2002 et 2010). Espérons néanmoins que les Bleus verront leur bonne étoile continuer de scintiller ce vendredi.

Pire tirage envisagé : France, Espagne, Suède, Maroc.

Chaque équipe du chapeau 1 désire avant tout éviter l’Espagne en phase de poule. En effet, la Roja, vainqueur du tournoi en 2010, a encore des atouts lui permettant de prétendre à une victoire finale. Sa jeune génération (Isco, Asensio), portée par l’expérience de quelques anciens (Ramos, Busquets), n’a perdu aucun match depuis l’Euro 2016 et a battu nos Bleus en mars dernier. De quoi faire peur à n’importe quelle équipe.

La Suède semble être l’équipe du chapeau 3, la plus apte à mettre en difficulté Griezmann and Co. En battant 2-1 la France en juin dernier, puis en éliminant l’Italie en barrages, elle a prouvé qu’elle savait tenir tête à des cadors. Le danger sera d’autant plus fort si Zlatan Ibrahimovic revient en équipe nationale.

Enfin, le Maroc n’est peut-être pas la nation qui possède le plus d’expérience dans le chapeau 4, mais il ne fait aucun doute que la France aurait du mal à se défaire des Lions de l’Atlas, coachés par Hervé Renard. Le Maroc a réalisé une belle campagne de qualifications en finissant par se défaire de la Côte d’Ivoire. De nombreux joueurs marocains sont passés par la France durant leur carrière et une confrontation contre les Bleus en ferait sûrement rêver plus d’un.

 

Meilleur tirage envisagé : France, Pérou, Iran, Panama.

Ces trois équipes sont clairement les plus faibles de chaque chapeau. Le Pérou n’a plus participé à une Coupe du Monde depuis 1982 et s’est qualifié de justesse. L’Iran n’a jamais su faire mieux que la phase de poule dans un tournoi mondial et n’a gagné qu’à une seule reprise dans la compétition. Le Panama est l’invité surprise de cette Coupe du Monde. Pour la première fois qualifiés pour une phase finale, les Panaméens ne semblent pas en mesure de déstabiliser l’équipe de France.

Bien sûr, il faut nuancer ce supposé ”meilleur tirage”. Ces équipes ne se sont pas qualifiées pour le Mondial sans raison. De plus, il n’est pas sûr que l’équipe de France s’en sorte bien face à ces formations. Conscientes de leur infériorité (sur le papier), on peut facilement imaginer que ces dernières se contenteraient de jouer le match nul face à la France et se regrouperaient devant leur but. Or, l’équipe de France nous a habitué ces derniers temps à déjouer face à ce genre d’équipe. Peut-être vaudrait-il mieux tomber sur des équipes un peu plus joueuses, qui se découvriraient plus…

 

Laisser un commentaire