Le Lion d’Angers : un événement mondial et des français au top !

Le CCE du lion d’Angers. Mais qu’est-ce que c’est ? Le CCE signifie Concours Complet d’Équitation. Il englobe les 3 grandes disciplines olympiques. Où ça vous dites ? Au Lion d’Angers, à 24 km de la belle ville angevine. Qui s’y produit ? Les plus grands cavaliers du monde et leurs montures. Quand peut-on y aller ? Trop tard pour cette année, mais rendez-vous tous les ans entre le 19 et 22 octobre.

 

Un CCE mondialement reconnu

Le mondial du Lion d’Angers attire les cavaliers des quatre coins du globe et ce ne sont pas des amateurs mais de véritables professionnels. Ils se représentent aux Jeux Olympiques et autres grands événements équestres. Leurs montures, elles aussi, font partie du spectacle et pas des moindres ! Le concours est divisé en trois épreuves : le dressage, le saut d’obstacle et, le plus impressionnant, le cross. Celles-ci ont chacune une notation différente et le couple doit s’adapter aux contraintes et difficultés au cours de la compétition. Les chevaux qui y participent sont divisés en deux catégories : celle des 6 ans et celle des 7 ans. Chaque cheval est extrêmement polyvalent et endurant, c’est essentiel dans ce type de compétition.
Actu and Co vous propose de traiter cet événement en 2 parties : d’abord le surprenant cross puis les résultats de cette compétition.

 

Un des plus originaux cross équestre

Près d’Angers, vous avez un des plus beaux cross équestres au monde, et un décor superbe. Le parcours est composé de créations matérielles insolites telles qu’un arrosoir, un hibou, des dragons, des canards, un violon, un serpent, sans oublier la fameuse araignée… Le cross est à la fois la terreur des équidés, un terrain de jeu, des poussées d’adrénaline des spectateurs et des cavaliers. Il est extrêmement convoité par tous les casse-cous de la discipline et il est vraiment très impressionnant à regarder. N’est-ce pas une bonne raison de s’y rendre l’année prochaine ?


Nicolas Touzaint et Caretinhus sur le cross du Lion d’Angers en 2014
(http://www.courrierdelouest.fr/actualite/mondial-du-lion-touzain-victime-du-cross-18-10-2014-189332)

 

Les français, quelles places ont-ils obtenu ?

Il faut savoir que les français sont extrêmement présents sur les podiums équestres mondiaux. En effet, en ce qui concerne les cavaliers des chevaux ayant 6 ans cette année, la gagnante est anglaise mais suivie de près, à la troisième place, par le français Thomas Carlile et sa jument Birmanie. Non loin derrière, on retrouve, à la dixième place, un autre français, Mathieu Lemoine et son selle-français Better Win.
Pour les équidés de 7 ans, on a une belle surprise au classement ! Le français Astier Nicolas, présent aux JO de Rio dernièrement avec de belles performances, est vainqueur de l’épreuve. À la quinzième et vingt-deuxième place, on retrouve respectivement Arthur Duffort et Gireg Le Coz.
Comme quoi, les français sont plutôt brillants cette année, l’équitation nous réussirait-elle ?

 

Nicolas Astier et Piad de B’neville aux Jeux Olympiques de Rio en 2016
(http://acheval.blog.lemonde.fr/2016/08/09/une-premiere-medaille-dor-pour-les-sports-equestres/)

RIBEIRO PACHECO Inès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*