Le Poiré-sur-vie – Les Herbiers, retrouvailles amicales pour un derby (presque) disputé

Le Vendée Les Herbiers Football file en 32èmes de finale en éliminant le Poiré-sur-Vie sur le score de 6-1. Une rencontre spéciale entre deux équipes aux parcours similaires.

Du Stade de France au Stade de l’Idonnière au Poiré-sur-Vie, il n’y a qu’un pas. Et malgré les plus de 400 kms qui séparent la capitale de la commune voisine de La Roche-sur-Yon, ce n’est pas Stéphane Masala, coach du Vendée Les Herbiers Football, qui vous dira le contraire. Finalistes de la Coupe de France en mai dernier, les Herbretais affrontaient, samedi 8 décembre, Le Poiré sur Vie Vendée Football, ancien pensionnaire de National. Deux clubs vendéens, deux équipes ayant cotoyé le professionnalisme avant de chuter, et une seule place pour les 32èmes de finale. Malgré un temps catastrophique et un écart important sur le papier entre les deux équipes, plus de 2 000 spectateurs se sont rassemblés pour assister à la rencontre, qui avait tout, d’un véritable derby.

Les Herbiers – Le Poiré, destins croisés

Avant même le début de la rencontre, nombreuses étaient les personnes à voir le VHF s’imposer. Le club a réalisé un parcours étincelant lors de la dernière Coupe de France (battus par le PSG en finale), et évolue 3 divisions plus haut que son voisin du Poiré sur Vie (R2). Pourtant, il y a 5 ans, le statut des deux clubs était bien différent. Lors de l’exercice 2014-2015, Le Poiré sur Vie évoluait encore en National, devant Les Herbiers, alors club de CFA. Les joueurs du Poiré parvenaient à se maintenir au troisième échelon national chaque année depuis 2011.

Les rôles se sont ensuite inversés, Le Poiré sur Vie faisant le choix de retrouver le niveau amateur suite à des problèmes financiers. Le club repart en Régionale 2 tandis que Les Herbiers font le chemin inverse, passant de CFA à National. L’an dernier, le club herbretais connaît son heure de gloire, éliminant deux clubs de Ligue 2 avant d’affronter l’ogre parisien en finale de la Coupe de France. Défaits honorablement sur le score de 2-0, les Vendéens vivent ensuite un dur retour à la réalité en championnat le week-end suivant. Le VHF est rétrogradé en National 2.

Des joueurs qui se connaissent bien

Les deux clubs entretiennent aujourd’hui d’étroites relations, à commencer par les joueurs. Samedi, le match était l’occasion de belles retrouvailles. Certains joueurs des Herbiers, comme Romuald Marie, Claude Koutob ou Charly Charrier, sont passés par Le Poiré sur Vie dans leur carrière. Même chose pour le coach adjoint du VHF, Benjamin Guillou, ancien joueur du Poiré, puis entraîneur lors des deux dernières saisons.

Pour Johann Heyman, joueur du Poiré sur Vie entré en cours de jeu, le match était tout aussi spécial. Durant plusieurs saisons, il a cotoyé des joueurs du VHF, sous le maillot de Luçon, lorsque l’équipe évoluait en National. Charly Charrier, Romuald Marie, Pierre Germann mais aussi le coach Stéphane Masala, ont joué sous le même maillot à Luçon.

Pas de cadeaux

Un match spécial pour les deux équipes donc, comme n’a pas manqué de le souligner le coach des Herbiers, Stéphane Masala, avant la rencontre : « On aborde la rencontre avec un côté affectif. On est contents d’aller jouer chez nos voisins et certains de nos joueurs, qui sont passés par le Poiré, sont contents de revenir jouer à l’Idonnière ».

Mais pour tous, pas question de se faire de cadeaux : « On sait que ça va être compliqué, mais on est là pour se qualifier », reprend l’entraîneur. Les supporters du Poiré-sur-vie l’ont bien compris, chambrant à plusieurs reprises les anciens de leur équipe qui évoluent dans le camp adverse. Sur le terrain, malgré la différence de niveau, Le Poiré sur Vie a tout tenté en première mi-temps. Causant de véritables problèmes à la défense herbretaise, les joueurs du Poiré ont ouvert le score dès la 5ème minute de jeu. Le VHF est d’abord revenu au score sur penalty puis a pris le large en deuxième mi-temps. Le duel était accroché, et ce malgré la sévérité du score : 6-1.  A l’issue de la rencontre, les joueurs du Poiré sur Vie ont eu droit à une haie d’honneur.

Pour le coach du Poiré, Rabie Zeroual, tout n’est pas à jeter malgré la défaite. « On a eu les occasions, mais on a pas su les exploiter. Le score est lourd, il ne reflète pas la première mi-temps. On savait qu’ils étaient largement supérieurs en face », reconnait-il après la rencontre.

Côté supporters du Poiré, la déception est grande, le VHF n’a laissé aucune chance à l’équipe locale : « Ca faisait une semaine que j’attendais le match, comme un gosse. Franchement le score est sévère. », reconnait Lucas Brochard. Mais malgré la défaite, il respecte tout de même l’adversaire, en lui souhaitant le meilleur pour le reste de la compétition : « Ce soir on ne pouvait pas aimer Les Herbiers, mais si ils vont plus loin on les soutiendra. Ils ont d’anciens joueurs du Poiré dans leur équipe et puis c’est la Vendée ! »

Les Herbiers sont donc qualifiés pour les 32èmes de finale, mais avant d’espérer revivre le même parcours que la saison dernière, la route est encore longue. « L’objectif est atteint. On est en 32èmes de finale. C’était pas simple, on s’en doutait. Avant d’espérer aller au Stade de France, il faudra passer par de nombreux matchs difficiles.»

Léo Roussel

Laisser un commentaire