Le retour sur la Terre pour Thomas Pesquet

Il sera resté près de 200 jours la tête dans les étoiles.  Thomas Pesquet est de retour sur Terre ce vendredi après-midi. L’astronaute français atterrira dans les steppes du Kazakhstan. 

Le dixième français à se rendre dans l’espace est resté presque six mois pour y mener diverses expériences, qui pour l’essentiel portaient sur les effets de l’apesanteur sur le corps humain.

Pendant son séjour dans l’espace, le français âgé de 38 ans a immortalisé son voyage par de superbes clichés pris de son hublot qui vont désormais manquer à beaucoup d’internautes. Le dernier cliché qu’il ait publié est une photographie de la capitale française :

Cependant, ce long séjour dans l’espace n’est pas sans danger sur le corps de Thomas Pesquet et de toute son équipe. L’influence de la micropesanteur sur le corps humain entraîne plusieurs effets :

  • Le ventricule gauche du cœur se rétracte,
  • La colonne vertébrale s’allonge,
  • L’oreille interne se déséquilibre,
  • Les os perdent du calcium,
  • L’angle du regard se modifie.

Les astronautes de l’ISS sont donc confrontés à diverses maladies comme aux nausées, aux somnolences, à la maladie des caissons ou encore aux troubles de la mémoire, de la vision ou du sens de l’orientation.

Aussi, plus le séjour dans l’espace est long, plus les astronautes sont soumis aux radiations des rayons cosmiques qui peuvent augmenter les risques de contracter des maladies dégénératives et des cancers selon la NASA.

Loin d’être une cure de jouvence, ce séjour a été une véritable épreuve pour le corps de Thomas Pesquet et de son équipe à bord de l’ISS.

Laisser un commentaire